PBN en SEO : Stratégie, Risques et Optimisation

Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est exactement un PBN et vous expliquer l’interêt d’en avoir un dans sa stratégie SEO. Mais la création d’un PBN doit être faite en toute connaissance de causes. En effet, cet article liste également les risques liés à l’utilisation d’un PBN et comment les éviter.

L’essentiel à retenir : les PBN sont des sites détenus par une seule personne et faisant des liens entre eux. Cette technique permet de booster ses positions dans les SERP et de les truster. Afin d’éviter tous risques de pénalité, il est important de masquer ses footprints. L’idéal est de compléter son PBN avec une campagne de netlinking.

Définition

Le PBN en SEO est l’acronyme de Private Blog Network. La traduction littérale en français signifie Réseau Privé de Sites Internet. Mais n’utilisez pas l’acronyme RPSI, personne ne saurait de quoi vous parlez… L’explication la plus simple pour définir un PBN est « c’est un ensemble de sites internet sur la même thématique, faisant les backlinks entre eux et ayant un seul propriétaire ». La plupart du temps, un PBN est constitué d’un site principal (le money site) et de sites secondaires de moins bonne qualité (les sites PBN).

Intérêt

En partant du principe que les backlinks sont un facteur de classement important pour Google, les objectifs des PBN sont multiples :

1-     Améliorer le classement du site principal (money site)

Des liens sont créés entre les sites du PBN afin d’envoyer un maximum de puissance de backlinks au money site.

2-     Prendre de multiples positions dans les SERP

En créant plusieurs sites dans la même thématique, le propriétaire de ces sites espère également squatter les résultats de recherche en élargissant les mots clefs ciblés dans les différents sites et en prenant plusieurs positions sur un même mot clé. Cela laisse moins de place pour les concurrents.

3-     Améliorer le branding

Les sites du PBN peuvent contenir des articles faisant l’éloge du money site grâce à des articles d’avis, comparatif etc. Le money site est alors mis en avant, et la concurrence critiquée.

Les différentes typologies de site PBN

Dans un même PBN peut être constituer de différents types de sites secondaires.

  • Site de faible qualité, optimisé sur un mot clé. Ces sites ont pour but d’améliorer le classement du site principal sur le mot clé visé.
  • Site de qualité moyenne, avec une page optimisée et dont le maillage interne met en avant cette page. Ce type de site est également destiné à pousser le money site sur un mot clé, mais également à prendre des positions dans les SERP
  • Site de qualité, qui peut également être un site monétisé. Ces sites, plus long à mettre en place boost grandement le site principal, font du branding pour celui-ci et permettent également de truster la première page Google.
Site PBN simple à réaliser et efficace

En fonction de l’objectif du site principal, de la concurrence dans la thématique visée, du temps et de l’argent disponible, la taille du PBN varie énormément. Par exemple, un PBN dont le but est de placer un site sur le mot clé « Meilleur Casino en ligne » devra être plus important (quantitativement) et de meilleure qualité qu’un PBN visant le mot clé « faire un dinosaure en origami ».

Un PBN SEO peut ainsi être composé d’à peine quelques sites, faisant généralement tous un lien vers le site principal (voir schéma ci-dessus). Mais également d’un réseau de sites très étendu et composé de plusieurs niveaux (voir schéma ci-dessous).

Un PBN avec différents niveau de sites internet secondaires de tiers2 tiers 3 et tiers 4

Ces gros PBN sont extrêmement puissants en SEO. Mais ils peuvent être long à mettre en place et surtout difficiles à réaliser pour plusieurs raisons. Afin de bien comprendre les difficultés que représentent ce type de PBN, je vais tout d’abord vous expliquer comment réaliser des sites pour faire un PBN en SEO.

Les risques liés à l’utilisation de PBN

L’utilisation d’un PBN n’est pas toujours bien vue dans la communauté SEO. Certain pense que c’est pratique, utile et vaut l’investissement, alors que d’autres pense que c’est trop risqué, car considéré comme une technique BlackHat. En effet, Google pénalise le recours au PBN.  En théorie, les risques encourus sont importants puisque Google, s’il découvre le PBN, va purement et simplement désindexer la totalité des sites PBN. C’est une action manuelle. Il va donc falloir supprimer tous les liens de vos sites et demander gentiment à google de réindexer votre money site.

Pourquoi je dis « en théorie » ? Pour plusieurs raisons :

  • Les PBN ne sont pas interdits par Google. Si vous créez un PBN de sites de qualité, alors vous serez tranquille car Google vous autorise tout à fait à avoir plusieurs sites sur le même sujet ou un sujet proche. Aucun souci. Ce que Google va pénaliser, c’est la création de centaines de sites de mauvaises qualités qui viennent polluer les SERP et qui n’ont que pour objectif de manipuler les SERP.
  • Il existe de nombreuses techniques permettant de cacher votre PBN. Google ne détecte pas les PBN s’ils sont réalisés correctement. Juste en masquant vos footprints et en utilisant des adresses IP différentes pour vos sites, vous aurez déjà une certaine tranquillité.
  • Les PBN sont identifiés par Google grâce à la délation. En effet, Google ne pouvant détecter les PBN, c’est généralement un de vos concurrent qui vas vous dénoncer à Google. Son objectif étant de faire tomber votre PBN afin de venir prendre votre place avec son propre site. Mais Google reçoit tellement de rapports, que la communauté SEO pense qu’ils sont pour la plupart inutiles. Il suffit de faire une recherche « google spam report useless » pour se rendre compte que depuis des années, tout le monde se plaint de l’inaction de Google. Donc même si un concurrent arrive à détecter votre PBN (bravo à lui), il faut qu’il estime utile de faire un rapport, et que Google estime également que cela vaut la peine de le traiter.

En résumé, les risques d’avoir un PBN SEO est extrêmement faible si vous respecter quelques techniques élémentaires. Voici une liste des précautions minimum à prendre :

  • Masquer vos footprints
  • Répartir dans le temps la création des sites PBN
  • Utiliser des serveurs/adresse IP différentes
  • Visés des thématiques proches mais pas identiques et avec des typologies hétérogènes.
  • Faire des structures de sites et d’articles variés
  • Les ancres et les liens sortants des sites secondaires doivent également être diversifiés Ne pas toujours placer les backlinks dès la création du site PBN.
  • Avoir plusieurs liens sortant sur chaque site PBN (vers des sites d’autorités par exemple)
  • Utiliser parfois des NDD expirés et parfois des nouveaux noms de domaine
  • Rafraichir de temps en temps le contenu de vos sites PBN

Comment faire un PBN ?

Pour réaliser un PBN, il est important de respecter un process. En effet, le PBN doit être étudié et préparé avant d’être réalisé. Cette préparation vous permettra d’optimiser au maximum la puissance obtenue par le PBN mais également de vous garantir de toutes pénalités Google. Dans la préparation de votre PBN, il va donc être primordial de réfléchir à la structure finale que vous souhaitez obtenir : nombre de site, lien et ancre entre les sites, typologie de chaque site, objectif de chaque, etc. Vous allez donc devoir réaliser un schéma, comme ceux présents en début d’article, ou vous noterez toutes ces données. Ensuite, vous planifiez la création des sites PBN, pour ne pas tous les faires en même temps.

Une fois ce travail de préparation effectué, vous pourrez partir à la chasse au NDD expirés grâce à des sites comme PBNPremium. A chaque fois que vous réalisez un site de votre PBN, reprenez votre schéma et construisez la structure du site en fonction son objectif visé.

Concernant l’hébergement de votre PBN, je déconseille très fortement l’utilisation d’un serveur privé. L’idéal étant de mélanger au maximum les footprints laissées avec celles d’autres sites, les hébergements mutualisés sont parfaits. Ajouter à cela l’utilisation d’un CDN comme Cloudflare

Alternative au PBN

Pour des objectifs équivalent au PBN SEO, à savoir obtenir des backlinks et faire du branding, la seule alternative existante est de faire des campagnes de netlinking en passant par des plateformes dédiées. Les plateformes de netlinking permettent d’acheter des liens sur d’autres sites internet. Le résultat est donc le même qu’avec un PBN avec quelques différences tout de même importantes :

  • Les sites référents sont déjà positionnés sur votre thématique
  • Facilité de mise en place
  • Vous ne maitrisez pas les autres liens du site référent
  • Le cout est bien plus élevé
  • Les liens sont souvent posés sur des « fermes à liens »
  • C’est également interdit par Google

L’achat de backlinks est également une technique très efficace. Je ne peux que vous conseiller de l’utiliser. L’idéal est de compléter votre PBN en faisant une campagne de netlinking avec les plateformes spécialisées. L’effet cumulé sera énorme, rapidement visible, et efficace dans le temps.

Lexique

Money site : site principal rapportant de l’argent
PBN : réseau privé de site internet
SERP : la page de résultat obtenue suite à une recherche sur un moteur de recherche (Google)
Backlinks : lien entre deux sites internet
Branding : actions marketing visant à améliorer l’image de la marque
BlackHat : technique SEO visant à exploitée les failles de l’algorithme de Google (donc interdite par Google)
Footprints : empreintes (traces) qui permet d’identifier le propriétaire d’un site
NDD : Nom de domaine
CDN : Content Delivery Network. Réseaux d’ordinateurs permettant de mettre à disposition des contenus sur internet
Fermes à liens : site internet dédié à la vente de backlinks

Laisser un commentaire